Sunday, September 11, 2016

F*ck you !



Why should I love someone who always kept a distance despite such intimacy on the highest level ?
Who was cold & firm at times, pushing me away ?
Possessing me fully just to abandon me ?

Fuck you for not loving me.
 

[2015 janvier 30 20:40]

Monday, August 01, 2016

Friday, May 06, 2016

Friday, April 22, 2016

Liquid Joy


Apollonia Saintclair
Le marquage du territoire (Liquid joy)

Thursday, March 31, 2016

L'apéro des soumi(e)s chez Caly


"Princesse, va dans la cuisine pour aider Sel et Poivre", Caly me demande peu après mon arrivée à son apéro des soumis.e.s. Dresse code soubrette, forcément ! Ma jupe en taffetas noir à plusieurs volants est parfaite, et mon petit tablier blanc tombe juste devant pour cacher l'entrejambe. Un corset noir serré, un soutien-gorge rétro en satin, mon collier et une coiffe de soubrette sont de rigueur. Mais surtout mon collant Wolford que Caly a déchiré pour me fesser lors d'une fête en 2013, que j'avais gardé en souvenir, et qu'elle m'a demandé de porter ce soir — effet "fesses nues" sous ma jupe !
Caly est magnifique comme toujours dans une longue robe rouge très moulante. Avec ses cheveux couleur vifs, elle est comme une flamme radieuse.

Les convives arrivent, nous sommes une vingtaine, et l'atmosphère est animée. Dans la cuisine, Sel et Poivre sont un peu dépassés. Sel aura besoin d'un stage pour apprendre comment assembler les verres de champagne en plastique, ainsi qu'un cours de cuisine pour les toasts.
Je m'y mets aussi, pour remplir un peu les tables, puis je m'occupe de servir du champagne, tout en discutant avec les ami.e.s. Dans la pièce il y a d'autres soumis soubrettes, mais ils ne s'occupent pas vraiment du service. Je note que je suis la seule soumise soubrette !
La soirée est conviviale et espiègle. À force de servir du champagne, et de remplir mon verre en même temps, je suis dans une jolie ivresse.

Gentiment, Caly me prend à part, son bras autour de mon épaule, pour discuter des petites choses entre nous et évoquer d'autres jeux possibles. Les mots "week-end " et " gode ceinture" se glissent dans sa phrase... et gloups ! Moi qui suis vierge !!

Je m'assois enfin pour discuter avec un ami. À l'autre bout de la pièce, je vois Poivre attaché avec des menottes à un point de suspension. J'entends le claquement du martinet sur ses fesses. Caly joue avec lui, et Valou aussi, je crois. Un délicieux jeu...

Absorbée dans la conversation, je n'ai pas tout suivi, mais peu après j'ai vu Poivre qui venait d'être détaché.
"Mais tu trembles, Poivre," je lui dis.
" Je dois vider le cendrier," il répond. "T'es la seule qui a vu que je tremblais."
Je l'encourage de rester dans l'émotion pour l'intégrer après la séance.
Je lui prends par la main et nous nous mettons à genoux  devant la cheminée, le front par terre et les bras allongées en avant. J'ai glissé mon bras sous le sien, et posais ma main sur le sien.
"Respires", je l'encourage, et nous respirons ensemble.

Quand il ne tremble plus, je lui dis " viens". Nous avançons ensemble à quatre pattes vers Caly pour embrasser ses pieds. Elle n'est pas loin, entourée de quelques amis.
Elle fait lever Poivre, en me gardant à ses pieds. Avec ma langue je lèche doucement sa peau délicieuse, mes mains caressent son mollet avec tendresse et me lèvres posent quelques petits baisers langoureux.
Au bout d'un long moment ainsi, elle me demande de lécher les pieds de son ami à côté d'elle. Je m'applique à lui lécher sa cheville. Caly souleve mon jupon, mes fesses exposées à travers mon collant Wolford déjà déchiré par ses soins.
Voir Froufrou Party Girl.

Elle me chauffe avec une fessée, puis sa main vient titiller ma chatte, mon clito. J'entends le son singulier d'un gant en latex noir qu'elle glisse sur sa main, le son du gel qui sort de son tube.

Sa main glisse en moi rapidement, provoquant toutes les sensations sensuelles et je ne peux pas m'empêcher de gémir de plus en plus fort lorsque sa main me pistonne. Mes mains sont toujours serrées à la cheville de Monsieur, et il me semble amusé et surpris d'avoir une soubrette à ses pieds en train de gémir !
"T'es en manque ma belle" Caly constate, et elle a raison.
Notre jeu se termine avec un climax, puis je reste un peu avec elle, le sang course dans mes veines.

Avant de partir, Caly me chuchote dans l'oreille : "Prends tes jouets la prochaine fois. Je pense bientôt faire un apéro des écolières..."

Ses mots, ses suggestions se tournent dans ma tête mélangés avec le doux plaisir qu'elle m'a offert, et j'ai du mal à m'endormir. Je crois bien que j'ai rêvé d'elle cette nuit là, et les autres nuits aussi.

Merci ma Caly d'être toi ! Je te remercie de me considérer comme ta soumise.